Le vrai bon plan : le T’Time de Quentin Lechat

Attention les gourmands, dans un hôtel à deux pas des Halles se cache un tea-time de qualité et à prix tout doux.

Le brunch est en passe de se ringardiser : la nouvelle mode parisienne, c’est désormais le tea-time ! Parfois agrémenté de bouchées salées, c’est en fait un gros goûter avec diverses gourmandises et une boisson chaude, voire un cocktail ou une coupe de champagne. Le problème, c’est que jusqu’ici cela semblait réservé aux palaces et grands hôtels, avec des formules dépassant allégrement les 50 euros. Certes, cadre chic et pâtisseries raffinées sont au programme, mais cela reste une somme. Bonne nouvelle, depuis quelques mois, il est possible de trouver bien plus accessible, il suffit pour cela de franchir l’entrée du Novotel des Halles.

Soyons honnêtes, de l’extérieur, l’endroit ne paie pas de mine et l’enseigne « Novotel » n’est pas particulièrement attractive pour qui ne souhaite pas que passer la nuit. Toutefois, la chaîne semble décidée à nous faire changer d’avis. Son établissement de Montparnasse a ouvert le Halle Quatre, coffee shop et restaurant qui commence à se faire une réputation, organisant soirées et événements forts sympathiques. Celui des Halles, lui, propose une très jolie cours intérieure, agrémentée d’une bulle façon chalet pour l’hiver, où déguster le fameux tea-time.

Une formule alléchante

En cuisine, le jeune chef pâtissier Quentin Lechat, dont le nom n’est plus inconnu aux foodies qui fréquentent Instagram. Sur le menu, la formule phare, le T’Time à la parisienne qui comprend une boisson chaude, une pâtisserie au choix parmi quatre, trois mini pâtisseries (mini mais ce sont loin d’être des mignardises !), un financier et une madeleine, le tout pour… 25 € ! Si vous ne vous sentez pas l’appétit d’un ogre, vous avez la même chose sans la pâtisserie au choix pour 19 €. A l’inverse, si vous voulez ajouter un cocktail ou une coupe de champagne, cela passe à 35 €.

Le jour de ma venue, j’ai opté pour le Paris-Brest, vraiment délicieux, twisté par l’amertume d’une pointe d’agrume. En face de moi, la tarte aux citrons, revisite réussie d’un classique avec une acidité bien maîtrisée. Les gourmandises supplémentaires font leur entrée. Je commence par le flan à la vanille, tout simplement exceptionnel, crémeux comme il faut et que je place à égalité avec celui de Yori Moshida. Je meurs d’envie d’aller piquer les parts des voisins ! Je reste raisonnable (et honnête, du coup), et savoure la tartelette myrtilles et vanille. Très peu sucrée, elle laisse le fruit s’exprimer, ça me va très bien ! Suit une vraie bombe : la tartelette yuzu. Première bouchée, premier choc : l’acidité agit comme du courant électrique sur les papilles, ça envoie du lourd ! Ce serait probablement trop sur un grand format mais là, c’est au contraire exactement ce qu’il faut pour marquer le palais et apporter une touche de fraîcheur bienvenue. Enfin, je passe au financier pistache, servi juste tiède, croustillant à l’extérieur, moelleux à l’intérieur, une vraie merveille, suivi par la madeleine au blé noir et cardamome. Elle ne plaira pas à tout le monde, mais moi j’adore !

Que dire de plus, si ce n’est qu’en résumé on a la qualité, la quantité, le cadre, le prix et le service : les cinq cases du bon plan à ne pas rater sont cochées, alors vite, foncez ! Et pensez à réserver, les week-ends commencent à être complet une semaine à l’avance, la rançon du succès.

T-Time Jardin privé

Novotel Paris Les Halles
8, place Marguerite de Navarre
Paris 1er
> Instagram : @ttimejardinprive   @quentinlechat
> Site internet