Au Petit Panisse : un bistrot trop bon !

Tables en bois, service taquin et surtout assiettes gourmandes et généreuses : pas de doute, Au Petit Panisse coche les cases du bistrot parisien comme on les aime.

 

Inscrite sur une ardoise, la carte conserve quelques bases classiques régulièrement revisitées, mais change très souvent. Le jour de ma venue, 5 entrées, 5 plats, 6 desserts : c’est court, mais c’est justement ce qui donne tout de suite confiance, surtout que franchement, le choix était difficile tant tout donnait envie. On démarre !

Entrées

Je ne résiste pas à la burrata au lait cru, tomates anciennes, sauce vierge anchois et salicorne (14 €). Crémeuse comme il faut, elle est délicieuse et bien escortée par des tomates savoureuses et de la salicorne parfaitement assaisonnées. En face, c’est le tartare de thon rouge, myrtilles et basilic (12 €) qui régale mon compagnon de table. J’y plonge une fourchette pour goûter : c’est excellent. Après cette belle entrée en matière, la suite du repas s’annonce prometteuse.

Plats

J’ai immédiatement flashé sur le tartare de canard au couteau et ses frites (18 €). Là aussi, assaisonnement parfait lié avec un beau jaune d’œuf, il y a de la mâche, du goût, de la générosité. Rien à redire non plus que les frites, énormes et bien gourmandes, accompagnées d’une petite salade verte bien appréciable et qui, accessoirement, donne bonne conscience. Dans l’autre assiette, c’est poulpe grillé, confiture de fenouil, petit épeautre (23 €). La cuisson du poulpe, toujours délicate, est niquelle, la confiture de fenouil légèrement piquante et sucrée, et l’épeautre apporte une touche supplémentaire de gourmandise. Epatant !

Les desserts

Incorrigible choco-holic, je fonce dans hésitation sur le mi-cuit au chocolat noir et sel de Maldon (8 €). L’irrégularité de la bête dans mon assiette me met déjà en confiance, et le coup de cuillère qui révèle son cœur coulant, limite dégoulinant, achève de me convaincre. Comment mieux finir un repas ? Mon voisin, lui, se la joue moins foodporn et opte pour le Fontainebleau abricot (7 €), en apparence plus sain, mais tout aussi efficace en bouche, surtout qu’il est accompagné d’un délicieux sablé pour apporter du croquant.

Après ce que vous venez de lire, est-il vraiment  nécessaire de faire le bilan ? Du début à la fin, tout était excellent, gourmand avec des propositions efficaces, simples mais surtout pas simplistes, le tout très correctement tarifé compte tenu des beaux produits dans les assiettes. Foncez !

Au Petit Panisse

35, rue de Montreuil
Paris 11ème
> Instagram : @aupetitpanisse