Taste of Paris 2018 : c’est parti !

Comme chaque année, le Taste of Paris a ouvert ses portes au Grand Palais. Une occasion unique de déguster des plats de grands chefs à des tarifs bien plus abordables que dans leurs restaurants.

Je me suis finalement laissé tenter par les ravioli à la truffe de Denny ImbroiPrésent à l’ouverture jeudi soir, je me suis retrouvé comme un petit garçon dans un magasin de jouets, ne sachant que choisir parmi toutes les merveilles présentées.si, qui en plus d’être excellents, sont généreusement servis (ce n’est pas toujours le cas sur l’événement !). Puis je suis passé sur le stand de Pierre Sang Boyer pour goûter son plat signature, le croustillant de boeuf Wyagu, une petite merveille !

Enfin, côté sucré, je bavais depuis plusieurs semaines sur les photos du Cigare du chef signé Guy Krenzer pour la maison Lenôtre. Pas tant pour le visuel, très réussi, que pour ce qu’il promettait en bouche : croustillant chocolat au lait, praliné coulant noisettes, crème légère vanille Madagascar et Tahiti, éclats de noisettes caramélisées. C’est bien simple, j’ai été transporté dès la première bouchée. Ce n’est pas bon, ce n’est pas excellent, c’est juste divin. Chaque élément en soi est déjà délicieux, mais quand on prend un peu de tout en même temps, c’est le paradis.

Tout ça pour vous dire que vous avez jusqu’à dimanche (jour durant lequel Cédric Grolet viendra proposer sa Noisette pour 9 €, avis aux amateurs !) pour profiter de l’événement. Certes, l’entrée est chère (20 €) quand on sait qu’il faut tout repayer derrière, mais on a rarement l’occasion de pouvoir picorer autant de bonnes choses issues de grandes maisons différentes au même endroit.

> Tout le programme sur le site officiel